Perte de sens au travail, la sophrologie à l’attaque du « brown-out »

brown-out sophrologie

Nouvel anglicisme et nouvelle signification, le brown-out, s’ajoute à la liste des « b.-out ». Un terme qui met en lumière une autre forme d’épuisement professionnel. Alors, comme pour le burn-out et le bore-out, la sophrologie peut intervenir en cas de brown-out.

Brown-out, burn-out, bore-out, mais que veulent dire ces anglicismes ?

Bien qu’ayant des logiques similaires, le burn-out, le bore-out et le brown-out n’ont pas les mêmes origines. Ces trois pathologies d’épuisements professionnels, soulignent malgré tout, la confrontation entre un travailleur et des facteurs de risques psychosociaux. Toutefois, le burn-out est un épuisement au sens littéral du terme, tandis que le bore-out est la traduction d’un ennui profond au travail. Le brown-out, quant à lui, est une perte de sens au travail, un désinvestissement et une remise en question de ses capacités. Selon le docteur François Baumann, spécialiste des « b.-out », le brown-out intervient lorsque la personne « qui a besoin de signifiant ne trouve que l’absurdité […] de son travail ». Parmi les symptômes du brown-out, on retrouve la démotivation, la perte d’attention, l’anxiété et la détérioration des relations professionnelles. Alors, comme pour le burn-out et le bore-out, la sophrologie peut intervenir en cas de brown-out.

Brown-out, la sophrologie contre le désinvestissement

Si la sophrologie n’a pas vocation à résoudre des problématiques managériales, elle peut tout de même faire évoluer la vision du salarié sur lui-même. En effet, la sophrologie peut accompagner les salariés en brown-out, à déculpabiliser et à arrêter de se dévaloriser. La méthode agit alors sur l’idée que le travailleur se fait de ses compétences. D’ailleurs, l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) forme des sophrologues experts au monde l’entreprise. Durant votre formation de spécialisation, vous appréhenderez les mécanismes du bien-être au travail et les différentes demandes émanant des entreprises. D’autre part, vous apprendrez un protocole consacré à la préservation de la santé, qui fait la part belle à la prévention des risques psychosociaux. À travers celui-ci, vous apprendrez des exercices pour évacuer les tensions, l’anxiété et pour prendre conscience de ses capacités. Ce protocole vise donc à maintenir durablement chez les travailleurs, un bon état de santé. Alors, grâce à votre spécialisation « Sophrologie et Entreprise », les salariés en brown-out retrouveront un bien-être quotidien. Ils réaliseront qu’il ne s’agit pas de leurs compétences professionnelles mais bien de leurs environnements et reprendront le contrôle. Qui sait, la thérapie sera peut-être le premier pas vers une évolution professionnelle ?

Découvrir nos actualités