Les pouvoirs du silence en sophrologie

silence en sophrologie

Le silence a des bienfaits inattendus, d’ailleurs ne dit-on pas « le silence est d’or ». Dans une société en mouvement perpétuel, le calme et l’absence de bruit sont une bénédiction. Alors, connaissez-vous les pouvoirs du silence en sophrologie ?

Le silence et ses bienfaits

Si le silence est particulièrement apprécié de certaines personnes, pour d’autres, il est une source de malaise. En effet, le silence est régulièrement montré comme gênant, soulignant la solitude et associé aux cachotteries. C’est pourquoi, beaucoup d’individus ne le supportent pas. Radio, télévision, musique, des bruits de fond qui rassurent et créent une présence. Toutefois, être au calme et apprécier le moment, sont des instants privilégiés a priori bons pour la santé. La revue Futura Science met en avant les bienfaits du silence. Ce dernier permettrait d’ouvrir les perspectives et favoriserait l’émergence de nouvelles idées. De plus, évoluer dans un environnement calme diminue le stress et la tension artérielle. Enfin, le silence serait bénéfique pour le cœur et jouerait un rôle dans l’absence de maladies cardiaques. Alors, la quiétude, en plus d’être appréciable est bonne pour la santé. Rien de surprenant, à ce que le silence fasse partie de méthodes bien-être, comme la sophrologie.

Le silence en sophrologie

Alfonso Caycedo, fondateur de la sophrologie, avait bien compris les pouvoirs du silence. C’est pourquoi, on retrouve dans la méthode, parmi les exercices de détente musculaire et de visualisations, des moments de pause. Ces temps de silence ont une raison d’être que l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) vous enseigne durant votre formation initiale. En effet, lors de votre formation pour devenir sophrologue certifié, nous vous apprenons la composition des exercices dans lesquels vous retrouvez des silences. Ces temps de pause, appelés « Pause Phronique d’Intégration » (PPI)  et « Pause Phronique de Totalisation » (PPT)  se comptent en secondes et ne dépassent pas les dix secondes. Vous apprendrez qu’ils favorisent la prise de conscience et sont nécessaires pour que votre client intègre des ressentis. Rassurez-vous, vous apprendrez également quand et comment les placer. Ainsi, grâce à votre formation en sophrologie, vous saurez manier l’art du silence.

Découvrir nos actualités