métier de sophrologue

La minute bien-être du sophrologue Alain Lancelot

Le grand public, celui est qui est spectateur de The Voice le samedi soir, connait Alain Lancelot depuis la saison 2 de la célèbre émission. Alain s’est formé à la sophrologie dans notre institut. Depuis son passage au 52 rue René Boulanger, sa vie active se partage entre son métier de sophrologue et celui d’animateur télé. On le retrouvera à nouveau auprès des chanteurs qui se produiront lors des prochaines battles de The Voice. Mais on peut également bénéficier des conseils qu’il donne dans sa nouvelle Minute bien-être.

Voici la première minute consacrée à la gestion du stress par la respiration ventrale…

Lire aussi :
Le sophrologue de The Voice diplômé de l’Institut de Formation à la Sophrologie.

Sophrologues formés à l'institut|

Catherine Aliotta en direct et en tchat sur psychologies.com

Vous avez toujours voulu tout savoir sur la sophrologie et le métier de sophrologue sans oser le demander ? Sachez alors que vous pourrez discuter avec Catherine Aliotta, la directrice de l’Institut de Formation à la Sophrologie, lors d’un tchat en direct qui se déroulera le jeudi 19 décembre sur le site psychologies.com.

L’échange durera deux heures (entre 15h et 17h). Nous vous communiquerons le lien de la salle de discussion ultérieurement.

Sachez que Catherine Aliotta est désormais présente sur Twitter. Son profil est le suivant : @AliottaCat.

Son livre Pratiquer la sophrologie au quotidien est toujours disponible dans toutes les bonnes librairies. Il devrait être suivi par un nouvel ouvrage en mai 2014.

Photo : Catherine Aliotta et l’équipe de la Chambre Syndicale de la Sophrologie au salon Naturabio de Lille.

Interview de Catherine Aliotta|

Catherine Aliotta en interview sur Europe 1

Notre directrice fut l’invitée de Patrick Roger dans son émission d’information le 27 octobre 2013.

C’est à l’occasion du passage à Paris de la psychanalyste Natalia Caycedo, fille d’Alfonso Caycedo, que l’animateur consacra son grand angle à la méthode, dont l’essor est indéniable.

Ce boum de la sophrologie est illustré par un reportage en situation, une brève interview de Natalia Caycedo et une séquence en studio et en direct au cours de laquelle Catherine Aliotta pu présenter la discipline, ses domaines d’application et ses bienfaits.

L’entretien fut aussi l’occasion d’aborder la formation des sophrologues et les prérequis pour y accéder. Pour Catherine Aliotta la première aptitude pour devenir sophrologue c’est d’être intéressé par l’être humain.

Cliquez ici pour entendre l’interview

 

 

Emissions radio de Catherine Aliotta|

La sophrologie à la une de Déclic Magazine


Déclic
est un magazine édité par Handicap International qui s’adresse avant tout aux parents d’enfants handicapées. Dans son édition de septembre/octobre, le bimestriel s’est intéressé à la sophrologie. Pour présenter avec précision la méthode et ses bienfaits, le journal a fait appel à l’expertise de Laurence Mondor, sophrologue diplômée par notre école de formation à la sophrologie.

Déclic rappelle que la sophrologie permet de “préserver la qualité de vie de chacun” et qu’elle “concoure au développement de la confiance et de l’affirmation de soi”.

L’article mis à la une du magazine est accessible en cliquant sur l’image.

Laurence Mondor exerce actuellement son métier de sophrologue à Caen, dans le Calvados.

Sophrologues formés à l'institut|

Le Réveil Normand teste une séance de sophrologie


Anne-Marie Moretti est une sophrologue formée et diplomée par l’Institut de Formation à la Sophrologie. Quelques articles de presse mettent en avant son activité.

Après 20 années consacrées à l’enseignement de l’histoire et de la géographie, Anne-Marie Moretti a suivi une formation de sophrologue dans notre établissement. Désormais titulaire du Certificat professionnel de sophrologue niveau III figurant au RNCP, elle exerce à l’Aigle en Basse Normandie.

Le Réveil Normand a relayé en septembre la création de son cabinet et a même testé l’une de ses séances de sophrologie.

La journaliste décrit avec précision son expérience et les sensations procurées dans un article accessible ci-dessous et qu’elle conclut ainsi : “cette expérience a été bénéfique. J’ai lâché prise. Je me sens apaisée, calme. J’ai trouvé ma petite bulle à moi, lors de ce cours de sophrologie. “

Article du Réveil Normand première partie
Article du Réveil Normand seconde partie

Sophrologues formés à l'institut|

Accompagnement des sophrologues lors de leur installation


Devenir sophrologue est une étape, s’installer, ouvrir son cabinet pour exercer son métier en est une autre. La Chambre Syndicale de la Sophrologie accompagne désormais ses membres lors de la création de leur petite entreprise.

La Chambre Syndicale de la Sophrologie, la première institution représentative des professionnels de la sophrologie en France, compte aujourd’hui 880 membres.

Parmi les nombreuses actions qu’elle a mise en place, la structure propose aujourd’hui d’aider les sophrologues lors de leur installation. Pour cela elle s’appuie sur le soutien de la BGE Adil, organisme spécialisé et conventionné sur l’accompagnement à la création d’entreprise lors d’une reconversion professionnelle.Les adhérents de la Chambre pourront ainsi avoir accès aux services de l’Adil grâce à des tarifs préférentiels. Notamment aux ateliers d’information sur les dispositifs d’aide à la création d’entreprise.

Le prochain atelier intitulé Connaître les dispositifs d’aide à la création d’entreprise aura lieu le 19 novembre 2013 (tarif pour les membres : 29 €).

Sophrologues formés à l'institut|

La Chambre Syndicale de la Sophrologie devient membre de la Chambre Nationale des Professions Libérales

Le travail de la Chambre Syndicale de la Sophrologie pour faire en sorte que le métier de sophrologue soit reconnu comme une profession libérale à part entière porte ses fruits.

L’adhésion de l’organisme à la Chambre Nationale des Professions libérales est une des concrétisations récentes de ses efforts.

La CNPL a pour mission de représenter et de défendre les intérêts des professionnels libéraux. Ceux-ci sont regroupés en quatre secteurs : le secteur santé, le secteur juridique, le secteur technique et le secteur cadre de vie.

Préserver la protection des professions libérales, faire entendre leur voix, négocier un statut fiscal en adéquation avec leur statuts, ce sont là les missions essentielles de cette chambre.

Cette adhésion de la Chambre Syndicale de la Sophrologie permet aux sophrologues d’être présents dans les institutions officielles.

Lire le communiqué de la Chambre Syndicale de la Sophrologie.

Lire aussi : L’IFS est membre fondateur de la Chambre Syndicale de la Sophrologie

 

Vie de l'Institut|

Des témoignages de sophrologues sur Sophrologie Actualité

Depuis quelques années maintenant la sophrologie et les sophrologues bénéficient du soutien du webzine Sophrologie-Actualité.

Ce site d’actualité est l’un des rares à ne s’intéresser uniquement la sophrologie. Sophrologie-Actualité publie au rythme d’une fois par semaine et sans interruption tout au long de l’année. Ses billets relaient des articles de presse, des podcasts, des passages média de sophrologue, mais promeut aussi le métier de sophrologue au travers de témoignages.

Des stagiaires de notre école de sophrologie figurent parmi les sophrologues qui ont pu exposer leur parcours. C’est le cas de Chrystelle Coché, sophrologue dans l’Essone qui avait intégré l’Institut de Formation à la Sophrologie à l’automne 2011.

Vous pourrez également découvrir l’interview de Laetitia Heslouis ou celle de Joélya Maréchau, sophrologue partie exercer à Londres.

Joélya déclare d’ailleurs avoir réellement apprécié la formation pour son cadre, sa diversité et son sérieux.

Le témoignage de Chystelle Coché
Le témoignage de Laetitia Heslouis
Le témoignage de Joélya Maréchau

Sophrologues formés à l'institut|

Les sages-femmes et la sophrologie

La Chambre Syndicale de la Sophrologie à laquelle adhère l’Institut de Formation à la Sophrologie sollicite de plus en plus les professionnels de santé. Après la rencontre prévue avec les dentistes au mois de décembre prochain, la chambre vient d’entrer en contact avec les sages-femmes.

La chambre a donc transmis un concert un courrier à l’Ordre des Sages-Femmes dans lequel elle propose une rencontre qui devrait permettre de définir les termes que les sophrologues pourront utiliser lorsqu’ils proposent leurs services aux femmes enceintes sans risquer des poursuites pour exercice illégal du métier de sage-femme.

La Chambre Syndicale de la Sophrologie se mobilise également pour permettre aux sophrologues de faire valoir leurs droits. C’est le cas notamment pour ceux qui sont enregistrés auprès du RSI comme commerçants et artisans.

Ceux-ci n’ont pas pu participer au renouvellement récent des administrateurs du régime social. Une action en Rescrit social peut-être engagée auprès de l’administration afin de permettre à ces professionnels de la sophrologie de voir leur activité reconnue comme profession libérale.

Tous les détails sont à la rubrique Nos actions du site de la Chambre.

 

Vie de l'Institut|

L’Institut de Formation à la Sophrologie cité par Les Nouvelles Esthétiques spa

Dans son numéro de mars 2012, Les Nouvelles Esthétiques spa consacre un article à la sophrologie dans lequel il cite l’Institut de Formation à la Sophrologie.

Le magazine se fait l’écho de l’avancée que constitue l’inscription au RNCP du Certificat Professionnel de Sophrologue délivré par notre école de sophrologie.

Les Nouvelles Esthétiques écrivent notamment que ce titre donne ainsi une reconnaissance à la sophrologie et récompense le travail constant de l’institut pour l’amélioration de la qualité de ses formations. Que son inscription atteste de la réalité professionnelle du métier de sophrologue.

L’article du mensuel décrit également ce qu’est la sophrologie et son apport dans ces principaux champs d’application : La gestion du stress et de la douleur, le développement personnel, l’amélioration des performances, le contrôle des dépendances et le sommeil.

Lire l’article La sophrologie enfin reconnue.

 

Revue de presse|