Reconversion professionnelle, le métier de sophrologue vous attend !

reconversion professionnelle sophrologue

La reconversion professionnelle est un sujet qui intéresse les Français ! En effet, la crise sanitaire a marqué définitivement, pour certains, l’envie de changer de vie. Ainsi, de plus en plus de Français se tournent vers les métiers du bien-être. Découvrez comment, la reconversion professionnelle au métier de sophrologue répond à ce besoin de retrouver du sens dans son travail.

La reconversion professionnelle et les Français

En France, selon une enquête de l’institut BVA, près d’un actif sur deux a envisagé, entamé ou réalisé une reconversion professionnelle. La crise sanitaire a quant à elle, joué le rôle d’accélérateur. En effet, 20 % de la population active a commencé à se poser des questions, sur la possibilité de changer de carrière. Les motivations de cette vague de reconversion ? Pour 34 % de ceux qui se reconvertissent, il s’agit d’une envie de changement et de retrouver du sens dans son travail. La reconversion professionnelle est également motivée par les contraintes familiales ou « accidents professionnels » (licenciement, burn-out, etc.) Pour 47 % de ceux qui y réfléchissent, la motivation première est, l’équilibre « pro-perso ». Ce sont donc, pour toutes ces raisons, que de nombreux Français se tournent vers le métier de sophrologue.

La reconversion au métier de sophrologue

La reconversion au métier de sophrologue offre plusieurs avantages. À savoir, qu’il attire majoritairement les personnes en reconversion. La Chambre Syndicale de la Sophrologie (CSS) affirme que l’âge moyen du sophrologue est 47 ans. Effectivement, c’est un métier qui répond parfaitement aux attentes des personnes en reconversion. Ainsi, la reconversion professionnelle au métier de sophrologue, offre changement, liberté et gain de sens au travail. En effet, c’est un métier qui place l’humain au cœur de la relation. De plus, c’est un métier suffisamment flexible pour allier vie professionnelle et vie privée. Le sophrologue étant auto-entrepreneur et chef d’entreprise, c’est à lui de développer son activité. Il peut exercer à temps plein ou partiel, en cabinet ou à domicile ou encore en faire une activité secondaire. D’après l’enquête de la CCS, menée auprès de 6 000 sophrologues, 85,43 % estiment leur reconversion professionnelle réussie, car ils ont retrouvé un épanouissement personnel.

Notre formation pour devenir sophrologue

Se reconvertir au métier de sophrologue, c’est avant tout bénéficier d’une double casquette, thérapeute/chef d’entreprise. Un rôle qui s’apprend ! Ainsi, c’est ce que vous enseigne l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) durant sa formation pour devenir sophrologue certifié. Outre les connaissances et compétences nécessaires à l’exercice du métier, l’IFS vous apprend les rudiments du rôle de chef d’entreprise. En fin de formation, vous suivrez deux jours dédiés à la création, au développement et à la gestion de l’activité. En effet, nous sommes bien conscients que nos stagiaires viennent tous d’univers différents. Nous savons donc que cela ne fait pas partie de leur cœur de métier. Grâce à notre formation, vous saurez réaliser une étude de marché, établir un prévisionnel et rédiger un argumentaire commercial. Autant de compétences pour pérenniser votre future activité.

Découvrir nos actualités