Samedi 23 juillet dernier, notre fondatrice Catherine Aliotta était invitée à l’antenne d’Europe 1 Soir Week-end. L’émission de radio avait alors convié plusieurs experts afin de décrypter la recette du bonheur. Ainsi, Catherine Aliotta a pu livrer quelques conseils pour être heureux sans artifice.

Catherine Aliotta, invitée à l’antenne d’Europe 1

Samedi 23 juillet, l’émission radio Europe Soir Week-end, animée par Christophe Pallée, revenait sur une grande question : « Le bonheur, oui mais comment ? ». Alors, afin de décrypter la recette du bonheur, plusieurs experts étaient invités, dont notre fondatrice Catherine Aliotta. À ses côtés, on retrouvait également Antoine Lesur psychiatre spécialiste des émotions et Isabelle Pailleau psychologue clinicienne du travail et des apprentissages. Parmi les pistes énoncées, Catherine Aliotta revenait sur quelques fondamentaux inspirés de la sophrologie. En effet, notre fondatrice insistait sur l’importance de renouer avec sa sensorialité pour être heureux. Par ailleurs, elle revenait sur le fait de prendre conscience du positif et de « cultiver sa bibliothèque du bonheur ». Car selon Catherine Aliotta, le bonheur n’est pas un tout, mais plutôt l’accumulation de petits plaisirs du quotidien. Autant de conseils que la sophrologie enseigne à ceux qui la pratique.

Écoutez ci-dessous la chronique complète : 

Écoutez la chronique

La sophrologie pour cultiver le bonheur

Comme l’évoquait Catherine Aliotta durant l’émission d’Europe 1, le bonheur peut être un choix. Il se cultive et est souvent l’œuvre d’un apprentissage. Par ailleurs, le bonheur étant subjectif, il pourra résider chez certaines personnes dans le fait de s’attarder sur le positif, de lâcher-prise ou encore de se déconnecter. Des compétences professionnelles que vous enseigne justement l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS). En effet, lors de votre formation pour devenir sophrologue certifié, vous apprendrez différents exercices basés sur la respiration contrôlée, la visualisation positive et la détente musculaire. Des exercices que nous vous enseignerons à adapter en fonction de l’objectif de votre client. Vous saurez, par exemple, que l’exercice « des doigts en griffe » peut servir à agripper le positif ou à maintenir la sérénité. Alors, tout au long de votre formation, vous vous entraînerez à transmettre les outils adéquats afin que votre client devienne autonome dans sa pratique. Ainsi, fort de votre formation en sophrologie, vous saurez adapter votre accompagnement pour que vos clients créent leur propre recette du bonheur.