Le Journal Toulousain, dans son numéro 578 paru au début du mois de septembre 2013, consacre un article à la sophrologie et à son impact positif sur les difficultés que peuvent rencontrer les enfants et les adolescents pendant leur scolarité.

La méthode est efficace pour traiter les problèmes de sociabilité, les troubles liés à l’apprentissage ou à l’estime de soi, mais aussi les difficultés liés à la séparation (notamment chez les plus petits lorsqu’ils font leur rentrée en maternelle).

Catherine Aliotta, sophrologue experte et directrice de notre Institut de Formation à la Sophrologie, connaît bien ces problématiques et sait que la pratique de la sophrologie au sein des établissements scolaire est une activité de plus en plus courante : « La sophrologie est de plus en plus prisée dans le domaine de l’éducation. Sa pratique régulière permet de travailler la concentration et la mémorisation, apprendre à parler en public, se préparer aux examens et aux entretiens, gérer les émotions, le stress, le trac ou encore lutter contre les conduites d’échec », déclare-t-elle au Journal Toulousain.

Article accessible en cliquant sur l’image.

Un exercice de sophrologie à destination des petits qui ont encore du mal à lâcher la main de leur maman ou de leur papa avant de retrouver leur salle de classe : celui de la marche des héros.

Si vous êtes sophrologue certifié ou en cours de certification, sachez que l’IFS popose :

– une spécialisation Sophrologie et Enfance;
– une spécialisation Adolescence et Sophrologie.