Pour avoir toutes les clés liées à cette problématique

  • troubles de la sexualité et sophrologie

Avant la spécialisation, j’étais perdu lorsqu’une personne évoquait des troubles de la sexualité en séance. C’est pour cette raison que j’ai décidé de me former. Je ne regrette pas mon choix car je me sens maintenant prêt à accompagner les personnes qui sollicitent l’aide de la sophrologie.

Hugo X. (Troyes)