OPCO, Fongecif, Pôle emploi

Nos formations pour devenir sophrologue peuvent faire l’objet de financements appelés aussi « prises en charge » par des organismes financeurs de la formation professionnelle.

Il existe différents types d’organismes financeurs de la formation professionnelle organisés selon les secteurs d’activité, les types d’action de formation à financer ou les profils des stagiaires : OPCO, Fongecif, Pôle emploi,…

Ils sont chargés de financer la formation professionnelle des salariés ou de les accompagner dans leurs démarches comme pour mobiliser leur Compte Personnel de Formation (CPF co-construit, CPF de transition professionnelle ou CPF autonome), le plan de formation des entreprises de moins de 300 salariés, la VAE, les bilans de compétences,…

Brochure formation à la sophrologie

L’Institut de Formation à la Sophrologue est référencé « Datadocké » par les organismes financeurs (OPCO) dans le cadre de la prise en charge de nos formations professionnelles.

Compte Personnel de Formation (CPF)

Nos formations pour devenir sophrologue sont parfaitement éligibles au CPF. Il est ainsi possible de mobiliser les fonds disponibles sur son compteur CPF dans quatre situations :

  • en tant que salarié, dans le cadre de la reconversion professionnelle, lors du départ de l’entreprise – CPF de transition professionnelle
  • en tant que salarié, dans le cadre de la formation continue, pour évoluer dans son poste de travail – CPF co-construit
  • en tant que salarié sans nécessité d’accord de l’employeurCPF salarié autonome
  • en tant que demandeur d’emploi, dans le cadre d’une réorientation professionnelleCPF demandeur d’emploi autonome
compte personnel de formation

Nos formations sont éligibles au CPF avec le code 247403.

CPF de Transition professionnelle

Dans le cadre d’un projet de reconversion professionnelle, les salariés qui souhaitent changer de métier et Devenir Sophrologue peuvent utiliser leur compte CPF pour financer nos formations certifiantes.

Dans ce cas, c’est au salarié de soumettre son projet de reconversion à son employeur afin d’obtenir le financement CPF. Si le salarié remplit toutes les conditions d’éligibilité, l’employeur ne peut pas lui refuser ce financement. Il peut cependant choisir de le reporter jusqu’à 9 mois. Si la formation se déroule durant son temps de travail, le salarié peut bénéficier d’une rémunération et du maintien de sa protection sociale.

Lors d’une prise en charge totale par le compte CPF, le salarié n’a rien à débourser. Lors d’une prise en charge partielle, le salarié peut être amené à participer au paiement de la formation ou le Fongecif peut abonder pour atteindre une prise en charge totale de la formation..

Nota : Le salarié démissionnaire pourra également financer nos formations en utilisant son compte CPF sous certaines conditions.

Marche à suivre :

  • Se faire accompagner par un Conseiller en Evolution Professionnelle, si nécessaire

  • Retirer un dossier auprès du Fongecif de votre région

  • Demander une autorisation d’absence à votre employeur par courrier RAR, si votre projet porte sur votre temps de travail

  • Faire remplir la partie « Organisme de formation » de votre prise en charge (Fongecif) directement sur le site de l’Institut

  • Soumettre le dossier de formation au Fongecif de votre région

  • Prendre contact avec l’Institut pour s’assurer de la bonne transmission du dossier par les organismes financeurs

CPF Co-construit

Dans le cadre d’un projet de développement des compétences, l’entreprise et le salarié ont la possibilité de réaliser un CPF co-construit. Ce projet commun, gagnant-gagnant, permet au salarié d’utiliser les fonds disponibles sur son compteur CPF, tout en lui assurant de conserver son salaire sur les heures de formation.

Si l’enveloppe CPF du salarié permet de couvrir le coût de la formation, celui-ci pourra s’inscrire en toute autonomie. Si le compteur CPF du salarié est insuffisant, l’entreprise pourra offrir un abondement financier pour compléter la différence.

Pour le mettre en oeuvre, le salarié et l’employeur conviennent d’un commun-accord du projet de formation. L’employeur pourra ainsi accorder une autorisation d’absence pour la partie de la formation réalisée sur temps de travail.

Marche à suivre :

  • Réaliser un devis sur les formations les plus en adéquation avec le poste de travail (initiale et/ou spécialisations)

  • Soumettre le projet de formation continue avec le devis à l’employeur
  • Dès l’accord, et si le compte CPF est suffisant pour financer la formation, réaliser un dossier de formation en toute autonomie sur le site moncompteactivite.gouv.fr avec le code CPF 247403

  • Demander à l’entreprise, après validation du dossier de se rapprocher de son OPCO afin d’organiser les modalités de contractualisation et de règlement de la formation. L’entreprise peut abonder pour compléter le financement directement auprès de l’OPCO ou bien en lien direct avec l’Institut. Dans ce cas, demander à l’entreprise d’entrer en contact avec l’Institut pour la signature d’une convention de formation et le paiement de la facture.

  • Prendre contact avec l’Institut pour s’assurer de la bonne transmission du dossier par les organismes financeurs / l’employeur

CPF Autonome (sans accord de l’employeur – hors temps de travail)

Le salarié n’est pas obligé d’inclure son employeur dans son projet de formation professionnelle, il peut choisir de réaliser sa formation hors temps de travail et n’aura donc pas besoin d’en informer son employeur.

Une mobilisation de son compte CPF reste possible dans ce cas grâce au CPF autonome.

Si l’enveloppe CPF du salarié permet de couvrir le coût de la formation, celui-ci pourra s’inscrire en toute autonomie Si le compteur CPF du salarié est insuffisant, il pourra compléter le financement de sa formation de sophrologie par ses propres moyens ou bien, l’OPCO pourra abonder pour combler la différence.

Marche à suivre :

  • Se faire accompagner par un Conseiller en Evolution Professionnelle, si nécessaire

  • Réaliser un dossier de formation en toute autonomie sur le site  moncompteactivite.gouv.fr avec le code CPF 247403

  • Prendre contact avec votre OPCO afin d’obtenir un dossier de demande de prise en charge

  • Faire remplir la partie « Organisme de formation » de votre prise en charge (Fongecif) directement sur le site de l’Institut

  • Réaliser un devis sur les formations les plus en adéquation avec le poste de travail (initiale et/ou spécialisations)

  • Soumettre le dossier de formation à votre OPCO

  • Prendre contact avec l’Institut pour s’assurer de la bonne transmission du dossier par les organismes financeurs

CPF et Pôle emploi

Dès son inscription à Pôle Emploi, le demandeur d’emploi qui dispose de crédits sur son compte CPF pourra mobiliser ses fonds afin de réaliser nos formations de sophrologie. Toutes nos formations sont, en effet, référencées dans le catalogue Qualité de Pôle emploi et donc éligibles au financement CPF.

Le demandeur d’emploi pourra, dans certains cas, bénéficier de financements régionaux pour compléter son enveloppe CPF afin de financer sa formation. Il pourra également compléter le financement de sa formation de sophrologie avec ses propres moyens si les fonds disponibles sont insuffisants ou bien demander un abondement à Pôle emploi.

Marche à suivre :

  • Réaliser un devis sur les formations les plus en adéquation avec son projet de formation (initiale et/ou spécialisations)

  • Rencontrer son conseiller Pôle emploi et échanger avec lui sur son projet de formation

  • Demander à notre Institut de réaliser un devis sur le site KAIROS

  • Valider le devis sur son Espace Personnel Pôle emploi et suivre l’avancement du dossier

  • Dès la validation du projet de financement, reprendre contact avec l’Institut

Liste des organismes

Voici la liste des organismes : si vous ne connaissez pas celui susceptible de gérer votre demande, adressez-vous à votre employeur ou regardez sur votre bulletin de paye, il est souvent indiqué.

  • Afdas (Anciennement Afdas, Fafih, Opcalia, Uniformationculture) : communication, médias, loisirs.
  • Atlas (Anciennement Opcabaia, Actalians, Agefos-PME, Fafiec, Opcalia) : assurances, des services financiers et du conseil.
  • Essfimo (Anciennement FAF-TT, Fafih, Actalians, Opca Transports et services, Opcalia, Agefos-PME, Intergros) : travail temporaire et établissements privés de services à forte intensité de main d’œuvre.
  • Ocapiat (Anciennement Fafsea, Opcalim, Agefos-PME, Intergros) : industries alimentaires, coopération agricole et familles associées et commerce agricole, activités maritimes.
  • Opco des entreprises de proximité (Anciennement Actalians, Agefos-PME, Fafsea, Opcalia et Opcalim) : opérateur de compétences.
  • Opcommerce (Anciennement Forco, Agefos-PME, Fafsea et Intergros) : champs conventionnels des branches du commerce.
  • Opco 2i (Anciennement Opcaim, Agefos-PME, Opca Defi, Opcalia, Opca 3+) : secteurs des industries chimiques, pharmaceutiques, papiers-carton, de la métallurgie.
  • Opco Cohésion sociale (Anciennement Uniformation et Fafsea) : champ social, services aux personnes, insertion, sport, enseignement et formation.
  • Opco de la construction (Anciennement Constructys et Intergros) : secteurs du bâtiment, des travaux publics, du négoce des matériaux de construction et de bois.
  • Opco Mobilités (Anciennement Anfa, Agefos-PME, Opcalia et Opca Transports et services) : transport routier, maritime, services de l’automobile.
  • OPCO Santé (Anciennement Unifaf, Actalians et Opcalia) : professions de la santé et médico-social.

Nota : Pour être certain de l’OPCO auquel votre entreprise est rattachée, rendez-vous sur le site travail-emploi.gouv.fr

Témoignages des anciens stagiaires de l’IFS

Avis sur le financement des formations