Trouble du spectre de l’autisme, l’importance d’un cadre rassurant en sophrologie

sophrologie trouble spectre autisme

Très sensibles à leurs environnements, les personnes atteintes d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA) angoissent facilement. Alors, pour contribuer au bon déroulement de l’accompagnement en sophrologie, il est important que le thérapeute s’adapte à son client afin de créer un cadre qui le rassure.  

L’autisme, un trouble aux multiples facettes

La terminologie « trouble du spectre de l’autisme » (TSA) remplace le terme « autisme ». Cette formulation permet de mieux représenter toutes les facettes de ce trouble. Puisqu’effectivement, le TSA est un trouble neuro-développemental qui affecte différemment les individus. La sévérité des symptômes varie grandement d’une personne à l’autre. Toutefois, il existe quelques caractéristiques communes à l’autisme, comme des difficultés au niveau des relations sociales, une surcharge sensorielle ou des problèmes d’anxiété. Les enfants ou adultes présentant un trouble du spectre de l’autisme sont particulièrement sensibles à leurs environnements. Le bruit, l’éclairage, les situations inconnues ou les imprévus peuvent être de grandes sources d’angoisse pour les TSA. Une anxiété qui amplifie les difficultés de communication et perturbe davantage la qualité de vie de l’individu. Alors, lorsqu’une personne atteinte d’un trouble du spectre de l’autisme bénéficie de séances de sophrologie, le cadre de celles-ci joue un rôle dans le bon déroulement de l’accompagnement.

Trouble du spectre de l’autisme, le cadre aussi important que les séances de sophrologie

En sophrologie, le cadre et l’accueil sont des éléments importants, d’autant plus s’ils contribuent à réduire l’anxiété de personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme. Alors, le thérapeute doit faire preuve d’un grand sens de l’adaptabilité afin de créer un cadre rassurant. Un cadre qui favorisera la pérennité de l’accompagnement. D’ailleurs, à l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS), vous aborderez ce sujet. En effet, lors de votre formation pour devenir sophrologue certifié, vous apprendrez à définir le cadre thérapeutique. C’est-à-dire, l’ensemble des conditions pratiques et psychologiques nécessaires au processus d’accompagnement. Ainsi, en plus des bienfaits de vos séances de sophrologie, les conditions dans lesquelles elles se déroulent contribueront à mettre votre client TSA dans de bonnes dispositions. Suite à votre formation initiale et à l’acquisition de ce fameux sens de l’adaptabilité, vous saurez adopter certains réflexes. Comme par exemple, réduire la musique dans la salle d’attente, mettre en place un planning visuel ou fixer les rendez-vous en heures creuses. Des gestes simples pour vous et grandement appréciés par vos clients.

Découvrir nos actualités