cancer

Spécialisation Cancer

Pour l’année 2016, l’Institut propose 5 nouvelles spécialisations dont la spécialisation Cancer.
Cette formation dispensée sur 4 jours est ouverte à nos stagiaires en cours de certification, aux sophrologues formés et certifiés par l’Institut ainsi qu’aux sophrologues ayant suivi leur formation initiale dans une autre école.

Cette spécialisation permet de mieux comprendre les mécanismes du cancer et les traitements actuellement proposés.
Elle apporte surtout aux sophrologues la maîtrise des techniques sophrologiques spécifiques au cancer et aux troubles associés ainsi que les protocoles adaptés.
Elle permet ainsi de mieux accompagner en cabinet ou au sein de structures de santé les personnes atteintes par cette pathologie.

Pour consulter le programme complet de cette formation ainsi que le planning, cliquez ici.

Spécialisations|

Nouvelles Spécialisations

A l’issue de la formation initiale, l’Institut propose un cycle de spécialisations pour professionnaliser son activité de sophrologue.

D’une durée de 4 à 6 jours, ces spécialisations permettent d’approfondir ses connaissances théoriques et pratiques dans des champs d’application spécifiques de la sophrologie.

En 2016, l’Institut ouvre l’accès à cinq nouvelles spécialisations : Cancer, Entreprise, Personnes âgées, Sexualité et Sport.

Ces 10 formations sont ouvertes à tous les sophrologues qu’ils aient obtenu ou non leur Certification Professionnelle et qu’ils aient suivi ou non leur formation initiale à l’Institut.

Découvrez sur notre site l’ensemble des spécialisations en cliquant ici

Vie de l'Institut|

Sophrologie et cancer

Cette semaine nous vous proposons de lire ou de relire un dossier extrait du Journal de l’Institut Curie (comprendre pour agir contre le cancer).

Ce dossier intitulé Soigner le corps, prendre soin de l’esprit : les approches psychocorporelles et paru il y a quatre ans, reste plus que jamais d’actualité.

Dans ce document la sophrologie tient une place prépondérante. Notamment grâce au témoignage d’Aline, une patiente atteinte d’un cancer du sein.

Aline a découvert la sophrologie très tôt, dans les années 80, dans le cadre d’une préparation à l’accouchement. Elle renouera contact avec la méthode une vingtaine d’année alors que sa maladie récidive.

Aline explique notamment dans quel état d’esprit elle se trouvait au moment de la première séance : Subitement, je ne croyais plus en ce corps malade. J’étais coincée par les angoisses pour la première fois de ma vie. Réapprendre les choses essentielles de la vie, respirer calmement, sentir son corps, c’est ce que j’ai ressenti dès la première séance de sophrologie, en solo face à l’infirmière sophrologue.

Revue de presse|

Portrait d’une sophrologue formée à l’institut dans estrepublicain.fr

Nous évoquions il y a 2 semaines le Certificat Professionnel de Sophrologue qui donne à notre enseignement une autre stature.

Ce sont des dizaines de diplômés qui sortent chaque année de nos parcours pédagogiques. Véronique Simon-Bouyer est l’une des sophrologues formées par notre école de formation à la sophrologie.

Véronique Simon-Bouyer officie près de Nancy. Le site internet du quotidien régional L’Est Républicain lui consacre actuellement un portrait.

Intervenant notamment auprès des femmes atteintes de cancer du sein, la praticienne explique que la sophrologie c’est pour ces femmes la possibilité de partager toutes les terreurs qu’elles ne peuvent dire à leur entourage, c’est aussi un moyen de les aider à agir contre le stress du traitement lui-même, à reprendre confiance en leur corps. A accepter leur nouveau schéma corporel en post-maladie.

Lire l’intégralité de cet article intitulé En quête de bien-être.

Sophrologues formés à l'institut|

De la sophrologie au centre Ressource d’Aix-en-Provence

espace sophrologie association RessourceIl y a des lieux essentiels dans une ville, des lieux où l’on aide les malades du cancer à se reconstruire et à faire face à la maladie. C’est le cas du centre Ressource installé à Aix-en-Provence.
Ce centre a été créé il y a une dizaine d’années par l’association du même nom.

Ses intervenant accompagnent les malades et leur famille dans une structure occupant 900m² de locaux au pôle d’activités des Milles et équipée d’une salle de gym et d’une piscine chauffée.

Ses usagers peuvent bénéficier du soutien de deux sophrologues, d’une assistance sociale, d’un ostéopathe, de psychologues, etc.

Le centre apporte une kyrielle de services allant de la réflexologie aux massages, en passant par des soins esthétiques, des cours de gym, des ateliers pour apprendre à gérer son stress ou à faire un travail le lâcher prise.

L’adresse de ce centre : 1140, rue André Ampère- 13090 – Aix-en-Provence

Son site : www.association-ressource.org


Source : www.laprovence.com

Photo extraite de l’une des vidéos de présentation diffusées sur le site de l’association

Lire d’autres informations santé et sophrologie.

Archives|

Sophrologie et cancer du sein

logo Institut CurieLa sophrologie peut venir en complément d’un traitement lourd du cancer. De plus en plus d’établissements médicaux et hospitaliers proposent la méthode aux patients qui le souhaitent. C’est le cas de l’Institut Curie.

Le centre de la rue d’Ulm permet aux patients de suivre des séances en groupes, notamment pour leur permettre de préparer les interventions. Cette séance a lieu juste la veille de l’opération (généralement le lundi de 18h à 19h)

Des séances individuelles sont également dispensées en oncologie sur rendez-vous. Elles permettent aux malades de mieux supporter les traitements.

La sophrologue en charge du projet a effectué plus de 300 consultations en 2010.

Source : www.rtl.be

 

Archives|

Cancer : Des séances de sophrologie gratuites à la Timone

Le mois de février dernier l’hôpital de la Timone (Marseille) a ouvert son Espace de rencontres et d’informations (ERI*). Cette structure ouverte à tous, en particulier aux malades atteints de cancer et à leurs proches, permet d’améliorer l’accompagnement des patients. L’ERI a ainsi mis en place des séances de sophrologie gratuites par une sophrologue. Cette praticienne s’était notamment jointe aux aides soignants travaillant en soins palliatifs avant de proposer cette activité.

Les séances animées par cette bénévole passionnée ont lieu tous les jeudi de 16h à 17h.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter le 04.91.38.96.42 ou consulter le site de l’ERI : www.ap-hm.fr/eri/

*L’ERI est un concept créé il y a une dizaine d’années par la Ligue Nationale Contre le Cancer, l’Institut de Cancérologie Gustave Roussy et Sanofi-Aventis France.

Source : metrofrance.com

Archives|

Les médecines naturelles, dont La sophrologie de plus en plus pratiquées.

la sophrologieSelon les spécialistes, 80 % des dérèglements intérieurs sont liés à notre mode et vie et au stress. C’est ce qu’on apprend dans un dossier consacré aux médecines naturelles et publié sur le site de L’Express. Les français ne se contentent plus des solutions apportées par la médecine allopathique et sont de plus en plus nombreux à se tourner vers des médecines plus douces et naturelles. L’article nous apprend notamment que 40 % des patients atteints de pathologies graves recourent à des thérapies alternatives, telles que la sophrologie, le yoga, le thermalisme, l’hypnose, etc.

Ailleurs aussi, le phénomène est grandissant. Les américains seraient 83 millions à s’orienter vers ces pratiques complémentaires que la Suisse a inscrite dans sa constitution.

En écho à cet article, Challenges revient sur le stress au travail et sur les façons dont les salariés y font face. Il y a notamment le témoignage d’un cadre d’une quarantaine d’année qui déclare avoir choisi la course à pied et la sophrologie pour ne pas péter les plombs dans ce travail où j’ai toujours peur de recevoir un Scud.

Sources : L’Express et Challenges

Archives|

Retrouver le moral avec la sophrologie

sourire sophrologieUne jeune femme atteinte d’un cancer du sein témoigne sur le forum du site de cancerdusein.org sur son premier contact avec la sophrologie. Elle explique notamment que cette séance s’est déroulée en deux temps : le premier étant consacré à la parole, le second à des exercices de respiration. Monica décrit ainsi la première étape : « la sophrologue m’a restitué mon histoire avec quelques questions et quelques mises en évidence de points positifs (et uniquement ceux-là) pour focaliser mon esprit sur « les bons côtés ». » Cette première séance a fait beaucoup de bien à cette femme. Elle dit avec humour qu’elle était partie recroquevillée comme une petite vieille, mais qu’ensuite elle est rentrée chez elle droite comme un I.

Archives|