Stress, anxiété, angoisse, trois maux pour un support, la sophrologie

stress anxiété angoisse sophrologie

Stress, anxiété et angoisse sont trois expressions pour identifier une crainte à des degrés différents. Souvent utilisés de manière interchangeable, ces maux ont un impact tant physique, que psychologique. Ainsi, quelle que soit l’intensité du stress, de l’anxiété et de l’angoisse, la sophrologie apaise les individus concernés.

Stress, anxiété, angoisse s’agit-il des mêmes états ?

Le stress, l’anxiété et l’angoisse sont des états latents, qui se réveillent en fonction de différents stimuli. Même si l’intensité de ces maux varie, ils font tous ressurgir une insécurité. D’après la psychanalyste Virginie Megglé, le stress est le premier palier. Sentiment largement répandu, il se caractérise par un sentiment de tension. Tandis que l’anxiété, est plutôt inhérente à la personne, car on parle de « nature anxieuse ». Quelqu’un qui vivrait en permanence avec une sensation d’insécurité. Pour finir, l’angoisse « se caractérise par un vécu douloureux, la sensation soudaine d’un désarroi sans fin ». Un sentiment qui déclenche les fameuses crises d’angoisse. Ces trois états, sont bien connus des Français, car 21 % d’entre eux présenteront un trouble anxieux au cours de leurs vies. D’autre part, d’après la Chambre Syndicale de la Sophrologie, 10 millions de personnes en France sont stressées en permanence. Alors, le stress, l’anxiété et l’angoisse ont des répercussions physiques et mentales, que la sophrologie peut apaiser.

La sophrologie pour se munir d’outils

En effet, ces états provoquent des troubles du sommeil, de l’alimentation, des douleurs physiques, et même la modification du comportement. Des symptômes qui peu à peu entament la qualité de vie de l’individu et peuvent entrainer des difficultés dans la vie personnelle et professionnelle. Alors, pour faire face au stress, à l’anxiété et à l’angoisse, la sophrologie donne à la personne touchée, des outils. D’ailleurs, l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) vous forme à ses outils, qui sont la respiration contrôlée, la visualisation positive et les exercices de relaxation musculaire. Alors, en tant que futur sophrologue, vous amènerez vos clients à détecter les déclencheurs, les anticiper et à y faire face plus sereinement. Par ailleurs, lors de notre formation initiale, nous vous apprenons également la posture du sophrologue. Une posture qui vous sera particulièrement utile pour ne pas vous laisser submerger par l’attitude d’une personne anxieuse et stressée. Ainsi, vous aurez toutes les compétences professionnelles pour recentrer un client, qui s’éloignerait de son objectif.

Découvrir nos actualités