Sophrologie et maladies mentales, font-elles bon ménage ?

sophrologie maladies mentales

Les maladies mentales ou maladies psychiatriques regroupent un ensemble de pathologies se référant à la santé mentale. Elles provoquent des comportements inadaptés et peuvent faire l’objet de prise en charge. Alors, pour complémenter l’accompagnement des maladies mentales, la sophrologie peut-elle apporter son aide ?

Maladies mentales, de quoi s’agit-il ?

Le spectre des maladies mentales ou maladies psychiatriques est extrêmement large. Ces maladies regroupent des pathologies plus ou moins graves ayant leurs spécificités. Dans la liste des maladies mentales, on retrouve le trouble bipolaire, les démences ou encore la schizophrénie. Souvent stigmatisées, les personnes qui en souffrent sont victimes d’images péjoratives. Globalement, les maladies mentales sont scindées en trois. Les névroses, lorsque le patient est conscient de ses troubles, les psychoses pour le cas inverse et les troubles de l’humeur, lorsque les symptômes se présentent par crises. Les causes de ces troubles restent, à ce jour, méconnues. Les chercheurs mettent en lumière une origine plurifactorielle englobant génétique et environnement. Alors, quelle que soit la maladie et son degré, il est important qu’elle fasse l’objet d’une prise en charge adaptée. Une prise en charge des maladies mentales qui peut être complétée par des soins supports, tels que la sophrologie.

Maladie mentale, la sophrologie en complément d’un traitement

La sophrologie n’a évidemment pas le pouvoir de prendre en charge seule certaines pathologies. C’est pourquoi, elle peut être une alliée en complément d’un suivi psychiatrique avec ou sans médication. Dans le cas d’une schizophrénie, la sophrologie aide à s’ancrer dans la réalité, dans l’instant et à travailler sur ses fonctions cognitives que la maladie perturbe. D’ailleurs, l’usage thérapeutique de la sophrologie vous est enseigné à l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS). Lors de votre formation pour devenir sophrologue certifié, vous apprendrez qu’en tant que thérapeute, vous pouvez avec l’accord de votre client, vous mettre en relation avec le médecin, le psychologue ou psychiatre qui le suit. Les maladies mentales et leurs symptômes variant énormément, nous vous enseignons comment analyser les paramètres de la situation, afin de savoir si vous êtes apte à suivre la personne. Ainsi, grâce à votre accompagnement en sophrologie et votre lien avec le professionnel de santé, vous saurez adapter votre protocole aux besoins de votre client et lui apporter des outils personnalisés.

Découvrir nos actualités