Route du Rhum, la sophrologie embarque sur les voiliers

sophrologie Route du Rhum

C’est parti pour la 12e édition de la Route du Rhum ! Une course transatlantique qui relie le port de Saint-Malo à celui de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Nul doute que les 138 skippers solitaires se soient préparés intensément à ce défi. D’ailleurs, la sophrologie s’est même faite une place sur l’un des voiliers de la Route du Rhum.

La Route du Rhum, une course exigeante

Le top départ de la 12e édition de la Route du Rhum est donné. Aussi appelée « Transat de la Liberté », cette course relie les ports de Saint-Malo et de Pointe-à-Pitre. Devenue mythique, la Route du Rhum s’étend sur 3 542 milles et réunie le plus « grand plateau de la voile océanique ». Alors, tous les quatre ans, skippers professionnels et amateurs se lancent dans cette folle aventure. Seuls sur leurs voiliers, ils devront faire face à de multiples dangers. En effet, si la course est si réputée, c’est également dû à son niveau de difficulté. Trafic maritime, choix stratégiques, vents capricieux, font de la Transat une course exigeante. D’ailleurs, pour affronter la Route du Rhum, le marin Gwen Chapalain n’a pas hésité à intégrer la sophrologie à sa préparation mentale. Une arme qui lui permettra de récupérer plus rapidement, mais aussi de maintenir une concentration « quasi-permanente ».

La sophrologie, guide pour la Route du Rhum

Gwen Chapalain, n’est pas le premier skipper à avoir recours à la sophrologie. D’autres comme Roland Jourdain confiait en 2009, utiliser cette technique pour les mêmes raisons, soit le sommeil et la concentration. D’ailleurs, l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) ne fait pas l’impasse sur ces thématiques, notamment à travers la préparation mentale. En effet, lors de votre formation pour devenir sophrologue certifié, nous vous enseignerons ce champ d’application et la construction d’un protocole associé. De plus, vous aurez l’opportunité de suivre deux journées entièrement dédiées à la préparation mentale. De quoi parfaitement appréhender les rouages de cet accompagnement et sa personnalisation, en fonction de l’événement à venir. Grâce à votre suivi, les marins apprendront à évacuer la pression, à agripper la concentration et à fixer l’énergie. Des outils extrêmement précieux lorsque les nuits se font par tranche de 30 minutes et qu’il faut en permanence éviter collisions et chavirages. Ainsi, fort de votre formation en sophrologie, vous accompagnerez peut-être d’intrépides skippers souhaitant se lancer à l’assaut de la Route du Rhum !

Découvrir nos actualités