Radio : « Je ne regrette pas d’être devenue sophrologue »

  • reconversion professionnelle sophrologue

Après 26 années passées dans l’enseignement, cette ancienne stagiaire de l’IFS a fait le choix de devenir sophrologue. Une reconversion professionnelle, source d’épanouissement, qu’elle a choisi de raconter au micro de Radio Gâtine.

Invitée de l’émission Les Pipelettes, Florence Grignon, notre ancienne stagiaire s’est livrée sur son parcours professionnel. Durant son interview, elle raconte comment elle a été amenée à choisir le métier de sophrologue.

De l’enseignement à la sophrologie

Poussée par l’envie d’aider les autres, Florence Grignon s’oriente d’abord vers l’enseignement. Après 26 années passées comme professeur d’économie, elle réfléchit à nouveau à son avenir professionnel. C’est à ce moment qu’elle entend parler de sophrologie.

Devenir sophrologue, une évidence ? Pas tout de suite, raconte notre ancienne stagiaire. « Il y a d’abord eu une usure professionnelle qui s’était installée, j’avais envie d’autre chose, et quand on a envie d’autre chose après 26 ans d’enseignement, on n’a pas envie de se tromper. Donc j’ai réfléchi plusieurs années, j’ai essayé de voir ce qui m’intéressait, les capacités que j’avais.

J’avais pensé au yoga, je faisais du yoga depuis un petit peu plus de 15 ans mais l’aspect physique me rebutait un petit peu et puis par hasard, j’ai entendu parler de sophrologie, je me suis renseignée et là c’était une évidence : je sentais que c’était pour moi, je sentais que j’allais pouvoir m’y épanouir. »

Florence Grignon choisit alors de franchir les portes de l’IFS et réalise sa formation pour devenir sophrologue.

« Je souhaitais une formation vraiment professionnelle »

Lorsqu’elle évoque son parcours de formation, Florence Grignon se confie sur les critères qui l’ont poussée à choisir son école de sophrologie : « Des formations, il y en a des tas. Lorsque j’ai cherché la mienne, j’ai trouvé celle-ci qui me semblait vraiment concrète et professionnelle. J’ai réalisé ma formation à l’Institut de Mme Aliotta, l’Institut de Formation à la Sophrologie de Paris. Ma formation a duré 1 an. Désormais, elle a ouvert différentes écoles dans toute la France, les plus proches d’ici sont Nantes et Bordeaux. »

Une fois sa formation finalisée, Florence Grignon passe devant le jury RNCP et reçoit à ce moment le titre de sophrologue certifiée, au niveau de qualification reconnu par l’État. Une étape clé de son parcours professionnel qu’elle prend le temps de détailler à l’antenne. Sa reconversion lui permet finalement d’ouvrir son cabinet de sophrologue à Parthenay, dans les Deux-Sèvres.

Un nouveau métier source d’épanouissement

« Après un an d’exercice, regrettez-vous votre choix ?, lui demande-t-on sur le plateau de Radio Gâtine.

Absolument pas, répond notre ancienne stagiaire, parce que je m’épanouis pleinement, que je sens que je fais du bien aux autres et ça c’est très important pour moi, ça me donne une notion de liberté, essentielle pour mon épanouissement personnel »

Écoutez ci-dessous l’intégralité de l’émission « Les Piplettes » :

2017-11-28T16:47:57+00:00 Sophrologues formés à l'institut|