Que sont-ils devenus ? Sophrologue en Guadeloupe

  • Véronique Barbier Sophrologue en Guadeloupe

Pour continuer la rubrique « Que sont ils devenus ?« , après Singapour,  partons cette fois-ci en Guadeloupe, à la rencontre de Véronique Chevry -Barbier.

Esthéticienne de formation, Véronique, à la suite d’une discopathie fonctionnelle qui l’a immobilisé quelques temps, se questionne sur un changement de vie et une possible réorientation professionnelle.

Elle se renseigne alors sur la sophrologie.

Sa rencontre avec une sophrologue la conforte sur le fait que cette discipline puisse devenir pour elle un complément à sa pratique professionnelle.

Après quelques cours suivis en Guadeloupe, Véronique décide de rejoindre la métropole et suivre le cycle de formation initial à l’Institut, grandement intéressée par la certification RNCP que seul l’institut propose à l’époque.

Après ce cycle initial suivi en six mois et des allers retours fréquents entre la Guadeloupe et Paris, elle suivra la même année  une spécialisation sur le sommeil et une autre sur l’enfance avant d’ouvrir son cabinet à Gourbeyre au début de l’année 2014.

Plusieurs passages radio sur Radio Caraïbes International notamment, des articles parus  dans des magazines locaux, Fémina, et la presse online comme France Antilles.fr, un bouche à oreille qui fonctionne bien permettent à son cabinet  de se développer peu à peu.

« Les clients sont très satisfaits et réapprennent à vivre et à gérer les épreuves de la vie. »

Véronique a choisi également d’étendre son champ d’action en sophrologie en montant sa propre association pour intervenir en milieu carcéral.

« Sophrologie en Milieu Carcéral DOM » dont elle est présidente, compte aujourd’hui plus de dix « adhérents-bénévoles » qui interviennent dans les pénitenciers de  Guadeloupe sur des thématiques comme l’estime de soi, la gestion de la violence ou encore les addictions.

«  C’est un vrai bonheur de pouvoir les aider à mieux se sentir dans leur peau« .

Si Véronique avait un conseil à donner aux futurs sophrologues prêts à s’installer, ce serait de  » surtout garder confiance, positiver, avoir envie de faire les choses et surtout vraiment se bouger. »

Consultez ici le site de Véronique Barbier 

2017-05-11T15:38:22+00:00 Sophrologues formés à l'institut|