La sophrologie a su investir un grand nombre de communes, c’est pourquoi on voit fleurir des cabinets aux quatre coins de la France. D’ailleurs, l’ouverture de celui de la sophrologue Justine Bach a suscité l’intérêt de la presse locale ! Ainsi, on la retrouve dans l’édition Juillet-Août du Panorama de Fresnes.   

Panorama, le journal local se penche sur la sophrologue Justine Bach

Il n’est plus rare de voir s’ouvrir des cabinets de sophrologie dans les petites et les grandes agglomérations. Ces structures font vivre les communes et amènent du bien-être à leurs habitants. C’est pourquoi, l’ouverture du cabinet de la sophrologue Justine Bach était une belle nouvelle pour la ville de Fresnes. En effet, ravi de l’installation de la thérapeute, le journal local Panorama lui consacre une demi-page. L’édition Juillet/Août, parut le 8 juillet dernier, revient sur les motivations de Justine. L’opportunité pour elle de développer sa nouvelle activité et d’expliquer ce qu’est la sophrologie. Le timing est d’ailleurs excellent, car il se trouve que le numéro estival est le plus lu ! Alors, grâce à cette belle parution dans le journal de la ville, Justine Bach a déjà été contactée par cinq personnes. Des personnes qui n’ont pas internet et qui sans cet article n’auraient pas découvert la sophrologue. Ainsi, forte de cette médiatisation, la sophrologue poursuit le développement de son cabinet ouvert depuis avril.

La sophrologie à mi-temps

Toutes les personnes qui se forment à la sophrologie n’ont pas pour ambition d’exercer en libéral à temps plein. Justine Bach, par exemple, est travailleuse sociale depuis 12 ans maintenant. Conseillère en économie sociale et familiale, elle souhaitait intervenir « sur un champ thérapeutique plus complet ». Alors, elle se forme au métier de sophrologue en 2021 à l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) et obtient sa certification professionnelle sept mois plus tard. Justine exerce donc à mi-temps en tant que sophrologue et le reste du temps elle utilise la méthode comme un outil. Un outil qu’elle peut utiliser en cabinet et lors d’ateliers bien-être qu’elle met en place dans son travail de conseillère. Ainsi, Justine Bach a su trouver son équilibre professionnel et continue de développer son cabinet à travers des publications dans le journal local par exemple.

 Une parution dans le journal local qui montre une nouvelle fois que nos sophrologues ont du talent !

La rubrique « Sophrologue du Jour », met en lumière nos anciens stagiaires. En effet, le métier de sophrologue évolue, tout comme la carrière de ceux qui ont été formés dans notre établissement. L’occasion pour tous de découvrir leurs parcours, leurs actualités et comment, chaque jour, ils font de leur activité un terrain de jeu sans limite. 

Vous aussi, envoyez-nous votre actualité et devenez le Sophrologue du Jour !