DOSSIER – Notre école dispense-t-elle une formation en sophrologie Caycédienne ?

formation sophrologie caycédienne

La sophrologie est une méthode bien-être inventée dans les années 60 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo. En la structurant de différents degrés, au fil des ans, deux courants bien distincts voient le jour. Alors, une question revient régulièrement, l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) dispense-t-il la méthode Caycédienne ?

Une brève histoire de la sophrologie

Pour répondre à cette question, il faut tout d’abord retracer l’histoire de la sophrologie. Cette méthode psychocorporelle inventée par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo dans les années 60, permet d’acquérir un mieux-être quotidien. Durant toute sa vie, l’inventeur de la sophrologie fait évoluer la méthode. En effet, Alfonso Caycedo la structure en différents degrés (douze au total). Cependant, dans les années 80, deux courants apparaissent ; la sophrologie caycédienne et la sophrologie « non caycédienne ». La première, à objectif philosophique, voire spirituelle suit les enseignements du neuropsychiatre du premier au douzième degré. La seconde, à objectif thérapeutique, appliquera seulement les quatre premiers degrés. Parallèlement, Alfonso Caycedo dépose la marque « sophrologie caycédienne ». Ainsi, il existe bien une seule et même méthode, qui par définition est « caycédienne ». En revanche, l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) n’adhère pas à la fondation Caycedo, c’est pourquoi nous ne sommes pas une école dite « Caycédienne ».

Formation initiale, la « sophrologie originelle »

L’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) enseigne bien la méthode telle qu’Alfonso Caycedo l’a inventée. Cependant, nous dispensons uniquement les quatre premiers degrés de la sophrologie, autrement appelée « sophrologie originelle ». Alors, voyons à quoi ils correspondent. Les exercices de sophrologie du premier degré s’inspirent du Yoga. Ils ont pour but d’apprendre aux pratiquants à écouter leurs ressentis et à développer leur concentration. Ceux du deuxième degré s’inspirent du Bouddhisme et servent à s’observer et à se projeter dans des situations futures. Ensuite, les exercices du troisième degré, inspirés du Zen japonais, s’emploient notamment à réactiver des ressources passées. Enfin, ceux du quatrième degré sont une synthèse des précédents et permettent de renforcer les prises de conscience. C’est donc à cette vision thérapeutique de la sophrologie que notre école vous forme. Ce qui signifie, que le développement personnel de nos stagiaires ne fait pas partie de nos programmes pédagogiques.

Une formation en sophrologie orientée compétences professionnelles

Le parti-pris de l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) est de vous enseigner toutes les connaissances et les compétences professionnelles essentielles à l’exercice du métier. Notre formation initiale pour devenir sophrologue certifié se veut donc professionnelle et professionnalisante. Alors, nous dissocions la formation du développement personnel. C’est d’ailleurs grâce à cette approche, que nous avons été la première école de sophrologie à être habilitée à délivrer le titre RNCP de sophrologue. Ainsi, tout au long de votre formation, nous vous enseignons bien la sophrologie caycédienne. En revanche, l’accent est mis sur la transmission de savoirs professionnels, afin de vous aider à pérenniser et à développer votre nouvelle activité de sophrologue. Parfaitement adaptée aux adultes, notre formation initiale est basée sur un équilibre entre la théorie et la pratique. Ainsi, les différents moyens pédagogiques comme les travaux pratiques, les jeux de rôle et la pratique encadrée, vous permettront d’acquérir pleinement toute la technicité du métier.

Découvrir nos actualités