Je me sens légitime pour exercer le métier de sophrologue

  • témoignage école sophrologie

Il y a 6 ans, j’ai eu un cancer du sein, et « grâce » à ce cancer, je me suis orientée vers la sophrologie en participant à un atelier au sein de l’association « La ligue contre le cancer ». Six ans plus tard, la boucle est bouclée, c’est à moi maintenant de passer de l’autre côté comme un bâton de relais, pour aider les autres malades dans leur combat. Cette formation est pour moi essentielle afin de transcrire mon expérience personnelle en une véritable force professionnelle. Notre animatrice a mené cette formation merveilleusement bien, avec beaucoup d’écoute et de professionnalisme. Je me sens maintenant légitime pour exercer le métier de sophrologue.

Merci Merci.

Marion P., Yvelines