Ce qu’il y a de passionnant avec les reconversions professionnelles, c’est qu’elles ne se ressemblent jamais. D’ailleurs, le quotidien régional La Voix du Nord en a développé une chronique intitulée « Comment je suis devenu(e) ». Une chronique dans laquelle apparaît en pleine page, la sophrologue Céline Caron.

Céline Caron, sophrologue dans la Voix du Nord

Pour la rubrique « Comment je suis devenu(e) », le quotidien régional La Voix du Nord, a contacté la sophrologue Céline Caron. Une proposition qui émane d’une connaissance journaliste. Cette nouvelle enchante Céline, qui sait, que le journal est le plus lu des Hauts-de-France. Dans cette chronique qui se concentre sur la reconversion professionnelle, Céline a pu revenir sur la sienne. Elle y aborde son ancienne vie professionnelle et sa nouvelle activité de sophrologue. L’article retranscrit d’ailleurs parfaitement la passion de Céline pour son nouveau métier. Fervente défenseure de la méthode, Céline y explique également les différents champs d’application. Ainsi, la sophrologue bénéficie d’une pleine page dans le journal régional en version papier et en version web. Une parution qui a suscité un certain engouement auprès des habitants de sa commune, qui ont sollicité plusieurs rendez-vous. Une belle expérience qui a permis à Céline de faire connaître son cabinet.

Reconversion, l’humain comme fil rouge

Dans son ancienne vie professionnelle, Céline Caron a occupé plusieurs postes dans la fonction publique. Elle y réalise diverses missions tant éducatives qu’administratives. Le point commun de tous ces postes ? L’humain. En effet, Céline a toujours souhaité exercer un métier en rapport avec l’aide. Alors, son congé maternité, est l’opportunité de réaliser sa reconversion professionnelle. Pratiquant depuis un certain temps la sophrologie, elle décide d’en faire son métier. Céline se forme donc au métier de sophrologue en 2020, à l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS). Elle affirme que ce virage professionnel part d’une volonté de faire une profession « authentique et utile ». Désormais, la sophrologue exerce à temps partiel dans une maison paramédicale d’Anzin-Saint-Aubin (62). Ainsi, Céline poursuit le développement de son cabinet, aidée par un petit coup de pouce médiatique de la part de la Voix du Nord.

Une publication qui montre une nouvelle fois que nos sophrologues ont du talent !

La rubrique « Sophrologue du Jour », met en lumière nos anciens stagiaires. En effet, le métier de sophrologue évolue, tout comme la carrière de ceux qui ont été formés dans notre établissement. L’occasion pour tous de découvrir leurs parcours, leurs actualités et comment, chaque jour, ils font de leur activité un terrain de jeu sans limite. 

Vous aussi, envoyez-nous votre actualité et devenez le Sophrologue du Jour !