IVG, quand la sophrologie libère les femmes

sophrologie IVG

L’allongement du délai légal d’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) est, en ce moment, au cœur des débats. Si cet acte est un droit, il n’est, tout de même, pas anodin. En effet, l’interruption de grossesse peut être vécu comme un traumatisme. Ainsi, la sophrologie est une méthode qui permet de soulager les femmes ayant eu recours à une IVG.

Une loi qui évolue

En ce moment, le délai légal de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est au cœur des débats. En effet, le Sénat examine pour la deuxième fois, une proposition de loi visant à l’étendre de 12 à 14 semaines. La loi Simone Veil, votée en 1975, n’a eu de cesse d’évoluer avec les années. Aujourd’hui, elle prévoit que « toute femme enceinte, y compris mineure, qui ne souhaite pas poursuivre une grossesse peut en demander l’interruption ». Ainsi, l’IVG peut être soit chirurgicale, soit médicamenteuse et est prise en charge à 100 % par la sécurité sociale. Avant l’intervention, deux consultations médicales sont obligatoirement menées par un médecin ou une sage-femme. Toutefois, même si l’IVG relève d’un choix strictement personnel, il n’en est pas moins difficile à vivre. Effectivement, la femme peut le vivre comme un traumatisme.

IVG, la sophrologie pour soulager les femmes

Fort heureusement, la sophrologie est une méthode permettant aux femmes de surmonter le choc émotionnel que peut provoquer une IVG. En effet, avant ou après l’acte, elles peuvent être sujettes à un stress aigu, des troubles du sommeil ou une grande fatigue. L’usage de la sophrologie permet aux femmes de retrouver une quiétude au quotidien et d’accepter leurs besoins et leurs limites. Ainsi, l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS), lors de la formation initiale, vous enseigne les techniques de respiration, de visualisation et de contraction/décontraction musculaire pour gérer le stress et les émotions. Notre formation pour devenir sophrologue certifié vous forme également à construire, adapter et personnaliser les protocoles d’accompagnement. En effet, chaque femme est différente et vivra la situation avec plus ou moins d’intensité. En tant que futur sophrologue, vous serez en mesure d’accompagner toutes les femmes. Qu’importe l’étape à laquelle elles se trouvent, vous aurez les capacités de les suivre avant, pendant ou après l’IVG.

Découvrir nos actualités