Itinéraire d’une reconversion : portrait de la sophrologue Clémentine Dellenbach

sophrologue Clémentine Dellenbach

Dans ce nouvel article Itinéraire d’une Reconversion, la sophrologue Clémentine Dellenbach revient sur ses aventures professionnelles et sur sa volonté d’accompagner les femmes dans leur quotidien. Portrait d’une sophrologue qui a trouvé sa voix.

Une histoire de femme

  • Nom : Dellenbach
  • Prénom : Clémentine
  • Âge : 35 ans
  • Déclic : Réveiller ce qu’il y a de plus beau chez les femmes
  • Clémentine en trois mots : Solaire / Partage / Bien-être

Clémentine Dellenbach a réalisé ses études dans le design et la couture. En effet, elle est titulaire d’une double licence en stylisme et modélisme. Aventurière dans l’âme, sa soif de nouveaux horizons l’emmène au Pérou. La jeune femme y résidera huit mois avant de rentrer en France. Cependant, le syndrome de l’expatrié la rattrape. Elle refait donc ses valises et part pour 6 mois aux États-Unis. Une belle occasion pour Clémentine de travailler, mais aussi d’apprendre l’anglais. À son retour en France et forte de ses voyages, elle décide de réaliser un BTS tourisme. Alors, à l’issue de ces études, Clémentine signe un contrat chez un ponte du tourisme haut de gamme. En tout, elle restera 8 ans dans cette entreprise. Dynamique et passionnée par le monde du voyage, la jeune femme débute en tant que commerciale. Clémentine tient ce poste quelque temps, avant d’évoluer. Cette dernière devient donc formatrice commerciale. Sa mission ? Accompagner les salariés en difficulté à performer dans leur environnement. Un poste qui lui va comme un gant. En effet, Clémentine est ravie de pouvoir délivrer son expertise et d’aider les collaborateurs à se dépasser. De plus, elle jouit d’une certaine liberté, puisqu’elle a carte blanche pour développer des outils, des ateliers et ensuite les animer. Transmettre les bonnes pratiques, apporter des solutions concrètes et redonner de la motivation à ses collègues sont des missions très gratifiantes pour Clémentine. Malheureusement, la crise sanitaire est un tsunami, notamment dans le monde du tourisme. Les voyages s’arrêtent et les commerciaux sont à l’arrêt. Une situation qui s’étend sur plusieurs mois et qui est particulièrement compliquée. Pleine de bonne volonté et soucieuse de la santé mentale des salariés, Clémentine créée des ateliers bien-être. Cependant, sa direction n’est pas ouverte au sujet. La formatrice commerciale prend ainsi conscience qu’elle n’est plus en phase avec son travail. Au même moment, sa vie change radicalement, car elle accouche. Alors, la jeune maman saute le pas et signe une rupture conventionnelle.

La période post-partum est pour elle, une véritable épreuve. De plus, elle connaît de nombreuses étapes avant de tomber enceinte (PMA, fausses couches, etc.). Ce chemin semé d’embûches, lui fait réaliser toutes les difficultés auxquelles les femmes sont confrontées. Ayant pratiqué la sophrologie avant l’accouchement, Clémentine se penche sur les méthodes bien-être. Trois mois durant lesquels la jeune femme lit beaucoup, voit des thérapeutes, se renseigne. Elle définit donc les contours de son projet professionnel. Clémentine se forme notamment au métier de sophrologue, en 2022, à l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS). Désormais, la sophrologue certifiée Clémentine Dellenbach possède son propre cabinet dédié aux femmes à Clichy-la-Garenne (92). Pour peaufiner son approche, elle s’est spécialisée dans l’accompagnement des femmes avant, pendant et après l’accouchement. Très investie dans sont projet, la thérapeute développe aussi un réseau de professionnels de santé et du paramédical pour venir en aide aux femmes. Et cela avec le soutien de la mairie de sa commune. Ainsi, Clémentine est fière d’avoir sauté le pas de la reconversion professionnelle et ne regrette absolument pas son choix.

Le mot de la fin : « J’ai pris conscience que le bien-être intérieur des femmes fait rayonner leur beauté extérieure. »

Découvrir nos actualités