Infirmières, aides-soignantes, sages-femmes, se forment à la sophrologie !

infirmières aides-soignantes sages-femmes sophrologie

Selon les premiers résultats du comité « Métiers 2030 », certains secteurs vont fortement recruter. Si les rangs des métiers du médical et du paramédical vont se renforcer, comment s’y différencier ? Alors, infirmières, aides-soignantes et sages-femmes ont la réponse, elles se forment à la sophrologie.

Des métiers qui recrutent

Les premiers résultats du comité « Métiers 2030 » sont tombés. Ce rapport, est une prospective nationale des métiers en évolution. Le comité met en lumière le nombre de postes à pourvoir, d’ici huit ans, selon les professions. Parmi les dix métiers où la croissance est la plus forte, on retrouve en deuxième place, les infirmières et les sages-femmes, avec la création de 113 000 emplois. En troisième et cinquième positions, ce sont respectivement la création de 110 000 postes d’aides-soignantes et 98 000 postes d’aides à domicile. Si c’est une bonne nouvelle pour le secteur, comment faire pour que ces professionnelles se démarquent ? En effet, la concurrence se fera de plus en plus présente, alors comment sortir du lot ? Certaines infirmières, aidessoignantes et sages-femmes ont la réponse ! Elles se forment au métier de sophrologue. Une nouvelle corde à leurs arcs, qui est en parfaite complémentarité avec leurs activités.

Infirmières, aides-soignantes, sages-femmes, leur intérêt pour la sophrologie

Cette tendance à la formation du personnel médical et paramédical est confirmée par l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS). Puisque nombreuses de nos stagiaires sont des infirmières, des aidessoignantes et des sages-femmes venues se former à la sophrologie. Cela leur permet d’apporter un soin supplémentaire et complémentaire aux personnes suivies. La sophrologie est également l’opportunité de se démarquer, tout en prodiguant un accompagnement complet. D’ailleurs, l’IFS forme ses stagiaires à l’adaptabilité et la personnalisation des protocoles. Ainsi, les professionnels de santé, seront capables d’ajuster leur pratique en fonction de l’état physique ou mental de leurs patients. Durant notre formation pour devenir sophrologue certifiée, infirmières, aides-soignantes, sages-femmes s’exercent lors de journées thématiques, comme l’accompagnement des troubles liés à la périnatalité ou l’intervention en maison de retraite. Alors, déjà dotées des qualités « nécessaires » à l’exercice du métier de sophrologue, elles acquièrent progressivement des compétences professionnelles, dont elles se serviront au quotidien.

Découvrir nos actualités