Comparaison incessante, la sophrologie pour faire la part des choses

sophrologie comparaison

Les réseaux sociaux ont accentué et facilité un réflexe humain, celui de se comparer aux autres. Un réflexe qui, devient pour certains, un automatisme particulièrement destructeur pour l’estime de soi. Alors, la sophrologie peut être le moyen d’apprécier l’instant présent et d’arrêter les comparaisons incessantes.

La comparaison est-elle toxique ?

La comparaison et l’auto-évaluation sont des réflexes propres à l’être humain. Toutefois, de nombreux psychologues les voient d’un mauvais œil car, forcément toxiques pour l’estime de soi. Si le monde moderne et les réseaux sociaux ont facilité l’accès à la comparaison, elle n’est cependant pas une problématique nouvelle. C’est d’ailleurs ce que Spinoza appelait « les passions tristes », des sentiments de tristesse, d’envie, de jalousie, etc. Pourquoi le voisin a-t-il une plus belle voiture ? Pourquoi ce salarié a-t-il eu une promotion et pas moi ? Le réflexe comparatif engendre toujours une évaluation de ce que l’individu possède de plus ou de moins. Laissant la personne qui se compare avec un vide, une frustration et un sentiment d’échec. Les besoins de comparaison et de mimétisme sont intrinsèques à l’être humain. Toutefois, il ne faut pas qu’ils deviennent une obsession continue. Alors, la sophrologie peut être un moyen pour arrêter les comparaisons.

La sophrologie pour arrêter de se comparer

Le réflexe comparatif n’est pas, à la base, spécialement mauvais. Ce qui l’est, c’est le fait de se dévaluer en pensant ne pas être suffisamment à la hauteur des autres. La sophrologie permet alors d’apprécier le moment présent et de regagner en estime de soi. D’ailleurs, l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) vous forme aux différents outils le permettant. Durant votre formation pour devenir sophrologue certifié, vous apprendrez l’ensemble des exercices de relaxation dynamique basés sur la respiration et la détente musculaire. Des exercices comme celui du « Nauli », qui auront pour intention d’accroitre l’estime de soi, la confiance en soi ou encore détendre le ventre, lieu où se cachent les tensions. Vous apprendrez également à adapter ces exercices en fonction de la demande initiale de votre client. Ainsi, grâce à votre accompagnement en sophrologie, vos clients feront le plein d’estime et de confiance en eux afin que la comparaison ne soit plus en mécanisme autodestructeur.

Découvrir nos actualités