ifs

About ifs

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
So far ifs has created 772 blog entries.

32 nouveaux sophrologues certifiés RNCP

En mars, 32 stagiaires formés à l’Institut de Formation à la Sophrologie ont décroché leur certification professionnelle de sophrologue, un titre reconnu par le Ministère du Travail et inscrit au RNCP.

Après avoir passé leur formation initiale pour devenir sophrologue, 40 de nos stagiaires se sont présentés devant les membres du jury à l’IFS afin d’évaluer leurs compétences. Ils ont dû pour cela réaliser auparavant un stage de mise en situation professionnelle ainsi qu’un rapport de stage relatant leur expérience. Vendredi 24 et 31 mars 2017, ils ont été nombreux à décrocher ce titre reconnu par l’Etat.

Nous sommes heureux de féliciter :

Florence A, Michèle A, Christine B, Sophie B, Armelle B, Annie B, Noëlle B, Véronique B, Caroline C, Mathilde C, Sophie C, Fanny C, Stéphanie D, Marie D, Karine E, Stéphanie F, Monique F, Laurence G, Marlène G, Catherine G, Elodie J, Soazic L, Séverine L, Jean-Jacques M, Sophie P, Audrey P, Sarah L, David M, Maroussia N, Emilie P, Damien R, Mickaël S.

Très bonne installation à tous ces nouveaux sophrologues certifiés.

2017-04-21T05:13:06+00:00 Sophrologues formés à l'institut|

Interview : « Grâce à la sophrologie, je vais devenir indépendante »

interview sophrologue formation sophrologie

L’IFS lance une nouvelle rubrique dans laquelle la parole est donnée à ceux qui contribuent à la vie de l’Institut. Et aujourd’hui, c’est Béatrice, participante à l’une de nos Journée portes ouvertes, que nous avons souhaité  interviewer. Elle nous raconte le parcours qui l’a amenée à découvrir nos formations de sophrologie.

Bonjour Béatrice, nous sommes ravis de vous accueillir dans notre annexe à Nice. Notre Institut s’est installé dans votre ville il y a peu, comment en avez-vous eu connaissance ?

J’ai une amie qui m’en a parlé. Cela faisait un moment que nous discutions ensemble de mon envie de changer de métier. Elle a tout de suite pensé à moi lorsqu’elle a appris l’ouverture de l’Institut à Nice. Je lui avais dit que j’avais eu un déclic en regardant une émission qui parlait de sophrologie. C’était Catherine Aliotta qui était invitée justement. Alors forcément, quand j’ai su que l’Institut qu’elle dirigeait s’installait dans ma ville, j’ai sauté le pas.

Qu’est-ce qui vous amène à envisager une reconversion professionnelle ?

Je travaille dans les ressources humaines, le bien-être au travail c’est une notion que je côtoie quotidiennement. En tout cas en théorie. Cela fait un moment que j’ai le sentiment qu’un écart se creuse entre ce que je suis censée faire et ce que je fais. C’est justement l’une des raisons qui me pousse à réfléchir à une autre carrière. J’ai besoin de retrouver une cohérence, de me sentir plus en accord avec mes principes.

Et puis à 45 ans, je pense qu’on a le droit de s’offrir une deuxième vie et pourquoi pas à travers un nouveau métier.

Et comment ces réflexions vous ont conduite jusqu’à la sophrologie ?

J’ai entendu parler de la sophrologie pour la première fois il y a environ 5 ans. A l’époque, je cherchais des méthodes pour améliorer le bien-être des salariés de l’entreprise pour laquelle je travaille. Déjà à ce moment, j’étais intriguée par la méthode mais aussi par le métier en lui-même. J’avoue que j’ai toujours trouvé fascinant de pouvoir vivre d’un métier qui nous fait du bien. Aujourd’hui, c’est vraiment mon objectif. Je veux devenir mon propre patron, et faire un métier qui me passionne, qui me reconnecte aux gens de la bonne façon. Et grâce à la sophrologie, j’ai toutes les chances d’y parvenir et de devenir indépendante.

Est-ce que cette Journée portes ouvertes vous a aidée à définir votre projet ?

Complètement. J’ai trouvé cette présentation très claire et chaleureuse, à l’image de ce que j’aimerais offrir. Je trouve ça génial d’avoir accès à une formation de sophrologie certifiante et en prime pas trop longue. Personnellement, 6 mois c’est parfait pour moi. Je sais où je veux aller et je n’ai pas envie d’attendre trop longtemps avant de me lancer.

Ce qui a fini de me convaincre, c’est que la formation intègre l’aspect création d’entreprise. C’est essentiel pour ce métier qui se pratique en libéral.

A propos de l’Institut et des formations, qu’est-ce que vous retenez ?

J’ai trouvé que tout était bien pensé et cadré. C’est vraiment rassurant. J’étais agréablement surprise en entendant parler de la pédagogie, des jeux de rôle, de tous les outils disponibles pour les stagiaires, comme le forum de discussion.

J’ai aussi été très intéressée par la spécialisation Entreprise. J’en viens et je sais combien nous avons besoin de ce genre de pratique en interne. Surtout par les temps qui courent. J’aimerais vraiment pouvoir contribuer au bien-être au travail. De façon concrète.

Merci beaucoup Béatrice pour le temps que vous nous avez consacré, nous espérons vous accueillir prochainement en tant que stagiaire.

Merci à vous pour l’accueil chaleureux. En réalité, j’avais déjà fait mon choix pour l’inscription. Il n’y a plus qu’à choisir ma date de début de formation.

L’Institut de Formation à la Sophrologie remercie une fois de plus Béatrice pour son témoignage et son sourire communicatif. A très bientôt à l’IFS Nice.

Participez vous aussi à l’une de nos Journées portes ouvertes dans 9 villles de France, consultez ici les dates.

2017-04-08T08:59:24+00:00 Actualités, Vie de l'Institut|

Très bien organisée

Une réunion d’information complète et très bien structurée. J’ai apprécié la convivialité dans l’échange et la transparence. Questions pertinentes des participants et réponses claires des intervenants. De belles rencontres !

Béatrice C.

Notre directrice sur France 5

Le vendredi 17 mars 2017, Catherine Aliotta était invitée sur la plateau de La Quotidienne lors d’une émission consacrée au sommeil. Entourée des animateurs et des autres invités, elle a expliqué en quoi la sophrologie se révèle être efficace lorsque l’on souffre de troubles du sommeil. L’un des chroniqueurs a même pu tester la méthode lors d’exercices animés par notre directrice.

L’intégralité de son intervention dans l’émission est disponible ici :

Passages TV catherine aliotta sophrologie

2017-04-08T08:59:24+00:00 Emissions TV de Catherine Aliotta|

Le sophrologue pour aider les adolescents à lutter contre leurs complexes

Durant l’adolescence, les transformations physiques font généralement naître les premiers complexes et il est souvent difficile pour l’adolescent d’accepter sa nouvelle image. Ce rejet génère un mal-être dans sa vie de tous les jours et les parents souhaitent alors trouver un professionnel pour l’accompagner. En devenant sophrologue spécialisé en adolescence, vous répondez à cette demande importante, complètez votre bagage et apportez un accompagnement adapté aux problématiques vécues par ce public.

S’engager dans la prise en charge des adolescents

Permettre aux adolescents de dépasser leurs complexes, c’est aussi les aider à se détacher du regard des autres et leur éviter de perdre confiance en eux. Ainsi, ils sont mieux disposés à retrouver un état de bien-être qui leur sera profitable durant la réalisation de leurs études ainsi que dans leur vie sociale. Si vous souhaitez vous engager dans la prise en charge des adolescents, cette formation de spécialisation à l’IFS vous permettra de développer des aptitudes spécifiques et à assurer un suivi sophrologique efficace. Elle sera aussi un véritable atout pour développer votre activité professionnelle et répondre aux besoins des familles ou des structures (collèges, lycées, maisons associatives).

Acquérir les notions clés

En tant que professionnel spécialisé, vous disposerez de connaissances essentielles à l’exercice de votre métier. Les complexes chez les adolescents peuvent générer des comportements inhabituels comme l’inhibition, la violence ou même entraîner des conduites à risques ou addictives. Une fois formé, vous serez capable d’opter pour un protocole plus adapté à chaque cas de figure.

Travailler sa posture thérapeutique

S’adresser à un public jeune, parfois emprunt au doute ou à la rébellion n’est pas toujours aisé pour les professionnels. C’est pourquoi la formation de spécialisation a prévu dans son programme d’expérimenter sa posture thérapeutique à travers des jeux de rôle mettant en scène différents profils d’adolescents. Vous pourrez également travailler vos protocoles lors de cas pratiques et les porter au regard des formateurs tous sophrologues certifiés RNCP.

Une formation qui s’adresse à tous les sophrologues

Conformément à l’esprit d’ouverture de la sophrologie, notre formation de spécialisation s’adresse à tout sophrologue, certifié ou non, désireux de s’engager dans la prise en charge des adolescents, et ce, quelle que soit sa formation d’origine. D’autres problématiques liées à l’adolescence sont développées tout au long du programme de formation de l’Institut de Formation à la Sophrologie.

Renseignez-vous, cette formation peut faire l’objet d’une prise en charge par votre employeur, votre OPCA ou encore Pôle emploi.

En savoir + sur cette formation de spécialisation

2017-04-08T08:59:24+00:00 Actualités, Spécialisations|

La formation a été très riche humainement

Je ne m’attendais pas à autant d’investissement de la part des formatrices. J’ai vraiment le sentiment d’avoir été soutenue et écoutée tout au long de la formation. J’espère pouvoir maintenant accompagner les personnes qui me feront confiance.

Sophie Poly

2017-04-08T08:59:24+00:00 Avis école lille|

Je m’installe en septembre !

La formation m’a beaucoup apporté. Elle m’a permis de professionnaliser les techniques. J’avais besoin d’une méthode qui me serve dans mon travail socio-éducatif. Aujourd’hui, j’ai envie d’être sophrologue à part entière.
Merci !

Maud Dulompont

2017-03-22T11:13:17+00:00 Avis école lille|