Allaitement au sein, la sophrologie pour arrêter de culpabiliser

sophrologie allaitement au sein

Après leurs grossesses, certaines femmes décident de ne pas allaiter et subissent les jugements d’autrui. D’autres voudraient le faire, mais ne peuvent pas pour diverses raisons. Cela peut évidemment entraîner de la frustration. Alors, la sophrologie vient en aide aux femmes qui culpabilisent de ne pas avoir recours à l’allaitement.

Allaitement, le choix de chacune

La grossesse entraîne de nombreuses questions autour de l’allaitement. Effectivement, c’est une problématique que rencontrent toutes les jeunes mamans. Doivent-elles allaiter au sein ? Pourquoi ? Mais surtout le souhaitent-elles ? En effet, il s’agit avant tout d’un choix extrêmement personnel. De son côté, l’OMS conseille aux mamans l’allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois du nourrisson. Car le lait maternel recèle toutes les vitamines, les protéines et les minéraux essentiels aux besoins des bébés. Néanmoins, bien que souvent diabolisé, le lait infantile convient parfaitement à ces derniers, puisqu’il est très bien élaboré. D’ailleurs, certaines femmes font le choix de ne pas nourrir l’enfant au sein. D’autres le souhaiteraient, mais ne le peuvent pas. Des situations qui amènent souvent de la frustration et de la culpabilité. Alors, la sophrologie vient en aide aux mamans qui culpabilisent de ne pas avoir recours à l’allaitement au sein.

Culpabilité et allaitement, la sophrologie pour lâcher-prise

Le regard des autres ou l’impossibilité de subvenir aux besoins de son nouveau-né sont particulièrement pesants. La frustration et la culpabilité surviennent donc à un moment délicat ; le post-partum. C’est pourquoi, la sophrologie est une alliée pour vaincre les émotions négatives liées à l’allaitement au sein. D’ailleurs, l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS) forme des sophrologues experts dans l’accompagnement de femmes avant, pendant et après leurs grossesses. En effet, au cours de votre formation de spécialisation, nous vous enseignerons les mécanismes de la grossesse, de l’accouchement et du post-partum. Alors, parmi les protocoles transmis, vous en apprendrez un dédié aux troubles émotionnels, qui peuvent engendrer ce sentiment de culpabilité. Un accompagnement qui permettra à vos clientes de chasser les tensions et d’installer le calme. Cela leur permettra également de stimuler leurs capacités à prendre de la hauteur et à renforcer leur maîtrise émotionnelle. Ainsi, grâce à notre spécialisation « Sophrologie et Périnatalité », les jeunes mamans cesseront de culpabiliser face à l’allaitement au sein et réussiront à faire fi du regard des autres.

Découvrir nos actualités