La sophrologie et la prévention des maladies professionnellesSelon les statistiques de l’INRS les maladies professionnelles ont concerné plus de 80 000 personnes en 2011 et entraînées plus de 10 millions de jours d’incapacité temporaire (IT). Les chiffres de l’institut précise que 49% de ces maladies ont débouché sur des incapacités permanentes.

La prévention est donc cruciale. Elle passe par une surveillance de la santé des salariés, notamment grâce aux interventions des médecins du travail et des comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).La sophrologie est l’un des pistes que pourrait entreprendre la prévention. La méthode est idéale notamment pour prémunir les actifs des risques psycho-sociaux (RPS) : stress, burn-out, harcèlement, etc.

Le magazine Information Entreprise met en avant, dans un dossier consacré à l’ergonomie, la sophrologie et le travail de la Chambre Syndicale de la Sophrologie pour en promouvoir l’efficacité et les bienfaits.

La méthode est de plus en plus présente dans les entreprises. “Un nombre croissant d’entre elles proposent des cours de sophrologie en groupe à l’heure de la pause déjeuner” précise Catherine Aliotta au trimestriel.

La directrice de notre école de sophrologues ajoute que c’est “une façon pour le groupe de renforcer la cohésion et le sentiment d’appartenance à une équipe.”

Lire l’encadré en cliquant sur l’image.

Source INRS : http://www.inrs.fr/accueil/header/actualites/statistiques-ATMP-2011.html